Facebook : la plaie des dépréssifs

A la base, je voulais faire un article sur mes vacances, et puis j’ai pensé « mais tout le monde s’en fout » alors voilà:

Attention: article un peu salé car je n’ai pas mis mon patch « manque de réseau social »

Je me suis désinscrite de facebook. Je ne sais pas par où commencer tellement le sujet est vaste. L’idée me trottait dans la tête depuis un moment, mais j’avais toujours cette envie de stalker plus forte que tout. Et puis, j’ai fait le point en revenant de vacances. Comment Facebook a réussi à nous rendre accroc à quelque chose qui n’existait pas avant? (Oui, alors là, on prône l’évolution technologique, le smartphone c’est pareil gnagnagna) en soit, je ne suis pas contre, et je ne me suis pas désinscrite parce-que mes amis me saoulaient, ou pour mes infos personnelles (qui j’en suis sûre sont déjà utilisées par google ou autre) mais je me suis désinscrite parce que c’était mauvais pour moi.

Quand on est pas stable psychologiquement (je ne dis pas que je suis folle, je dirais plutôt fragile), facebook, c’est l’horreur. Je pouvais passer des heures et des heures à errer de profils en profil en passant par des gens que je connais ou pas.  Bref, je perdais du temps, de l’énergie, et progressivement, de l’estime de moi. Sans déconner, je regarde ce que les autres mettent en avant et soit je les envie, soit je les plains, arriver à ce stade, je me dit qu’il est temps de prendre le taureau par les cornes.

facebook-profile-picture-no-pic-avatar-e1358915839552

Le problème de facebook, c’est que c’est très pratique, que ce soit pour s’informer, se tenir au courant des évènements culturels, tenir une page liée à son blog, discuter en ligne (et oui, je déplore MSN…) Malgré tout ça pour l’instant, même si je suis en manque, je me sens globalement mieux. Les gens font trop attention à leur image, combien de fois vous avez voulu écrire un statut pour partager un truc de votre vie et vous vous êtes retenu parce que ce n’était pas assez drôle ou assez intéressant? Bien sûr, la majorité des gens s’en foutent, sont sur facebook parce que tout le monde est sur facebook et que c’est bien pratique quand même, je suis la première à le penser mais il y a toujours des clichés qui nous font nous dire « Mais pourquoi il publie ça? »

Pour moi, il y a des profils types:

On a celui qui voyage tout le temps et qui ne partage que des photos de paysage, que l’on envie en se disant que nous aussi on aimerait bien…

Celui qui se plaint tout le temps, qui rage contre le système mais qui s’écrase dans la vraie vie

Celui qui ne poste jamais rien mais qui est tout le temps en ligne

Je ne parle pas des jeux, ou des applications, il me semble que les gens ont compris que ça faisait chier tout le monde de recevoir des notifications de candy crush à 2h du matin pour débloquer le niveau 124. Bref, je fais des tas de clichés, mais je pense qu’on en a tous fait l’expérience, on a tous dans nos amis un profil qu’on garde parce que ça nous fait nous sentir mieux.

(ça me fait penser qu’un jour, j’ai tapé le nom d’un mec qui m’a fait chier toute ma scolarité au collège à coup d’insulte et de coups, et donc je fini par tomber sur son profil, et je vois qu’il a eu une fille, qu’il l’a appelé « Siréna » et qu’il s’est fait tatouer son prénom dans tout le dos en lettre gothique. Et bah putain, c’était une belle victoire pour moi)

Quand on en arrive au stade où on commencer à trier ses amis, à en supprimer la moitié en se disant que si on les croisait dans la rue, on ne se dirait même pas bonjour, c’est qu’il  y a un soucis quelque part. J’aurais aimé n’avoir qu’une centaine d’amis (les « proches » dirons-nous) et réussir à me contrôler mais pour moi, ce n’est pas possible. Je vous tire mon chapeau si c’est le cas pour vous!

2 réflexions sur “Facebook : la plaie des dépréssifs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s